Singapour - Villes Durables

Picture1 4

-- Vol 34912 pour Cebu, terminal 3 secteur C porte 42 ≥ checkin open --

Bienvenue dans l'un des plus gros transit aérien mondial, Singapore airport.

Ici l'aéroport est à l'image de sa ville: tout est clinquant, les plus grandes marques y exposent leurs vitrines, tout est clean de chez clean, services dernier cri proposés tels restaurants, espaces lounge, bouteilles de rhum à 2 500$, on y trouve même un cinéma !

1. Singapour

Singapour est une Cité/Etat de 719 km2 (éq 2/3 région Île de France), passée en l'espace de 50 ans du tiers monde à ville du futur. Deuxième plus gros port au monde après Shanghai, elle doit son développement et sa croissance à sa géolocalisation idéale aux portes de l'Asie et tournée vers le reste du monde. 

Composée de 5 millions d'habitants (chiffre qui va doubler) dont 40% d'expatriés, c'est aussi la deuxième plus forte densité après Monaco.

Ville du capitalisme (entre autres aucune taxes pour les entreprises), son économie est une des plus prospère à ce jour, la corruption y est proscrite, les rues sont des plus safe, contrôlées par le même gouvernement depuis son indépendance.

Ici, la devise est tournée vers le Mérite et l'Excellence, l'état même fonctionne comme une entreprise! L'éducation en est l'un des piliers, afin de former les meilleurs pour assurer le devenir du pays. Associé à un E-gouvernent, administratif connecté, rapide et efficace, loin de celles de notre vieux continent.

Aussi nommée la "Suisse d'Asie", elle possède un des taux de chômage des plus bas, avoisinant les 2%, et 90% de la population est propriétaire.

Pour cela, l'état a mis en place un système de logement HDB (housing development boarding), dont il contrôle les prix à l'achat et les réservent aux ménages à faibles revenus. 86% de la population y vie. Les citoyens proprio se sentent donc investit civiquement et participent à améliorer la qualité de vie dans leur cité. Un principe de répartition des nationalités est appliqué dans chaque immeuble, pour une mixité culturelle et religieuse.

Pour un pays avec quasi aucune ressources locales (un peu de pétrole), pas mal direz vous!! 

                                                                                                 Singapour une 970x545p

                                                                                                                                     Vue de Singapour

Niveau Environnement c'est pareil, la politique se veut être première classe. Présence de nature et gestion rigoureuse de l'eau sont de rigueur dans un pays au climat sec et chaud.

1/3 des espaces sont verdurés, et 10% de plus y sont réservés dans les futurs plans d'urbanisme.

Avec ça, 80% des foyers habitent à 10 min à pied d'un parc.

La maquette pour les 20 prochaines années, déjà établie, vise à maintenir la sensation de ville agréable et non oppressante, tout en accueillant le double de monde.

Le gouvernement a lancé son propre label Greenmark pour les projets immobiliers. Objectif 80% des bâtiments certifiés d'ici 2030.

Un projet incitatif du National Parks Board finance la moitié du coût des travaux pour chaque propriétaire qui garnit son toit de végétation.

Sur vos factures d'électricité/gaz, on vous indique les tendances : voilà combien vous avez consommés ces 6 dernier mois, comparé à la moyenne de vos voisins et du quartier.

D'ici 2030 la ville s'est fixé pour objectif 700km de piste cyclable et 180km de chemin naturel type corridor le long des routes pour relier les zones forte en biodiversité. Aussi, afin d'éviter les bouchons, phobie du gouvernement, les transports sont gratuit pour ceux qui arrivent avant 7h45 en centre.. Et ça marche, beaucoup de gens ont changé leurs habitudes et vont travailler plus tôt.

     Peage singapour

          Telepeage intelligent a l'entree de la ville

La cité précoce a était la première ville à mettre en place un télépéage routier, en 1998. Système de télépéage électronique avec prix variant selon de l'heure, du type de véhicule, de la distance et du quartier.. et la politique antivoiture ne s'arrête pas là. Seulement 1000 à 2000 voitures autorisées par jour, et présence de parkings intelligents. Les prix d'achat sont à 45 000$ + 45 000 de taxes. Les véhicules autonome sont déjà en cours d'expérimentation.

Considérée comme ville la plus intelligent du monde, les startups impliquées dans les solutions durables et cleantech en font leur terrain de jeu préféré. 

Cleanteckpark, 620 hectares, combinent université industries start-up et résidentiel. Là aussi, on fait en sorte de faciliter les collaboration entre les différentes entités.

Le principe pollueur-payeur (on y reviendra plus longuement une autre fois) est également mis en place, afin de favoriser le développement des sociétés responsables.

Niveau alimentaire, 90% des denrées étant importées, des systèmes tel la ferme verticale Skygreen made in Singapore sont développées. Écolo (légumes frais, sous serre non chauffée, sans pesticide) combiné à de la pisciculture (cercle vertueux poissons nourrit par les salades mortes, légumes boosté par les excréments) pour tenter de produire local.

Enfin, et pas des moindres, objectif Zéro Waste Nation dans 20 ans (zéro déchets en gros).

 

                                                                                      ≥ Alors, cité modèle et ville de demain?? Hum...

                                                                                      Fb29d6f4d062af068149f812d44ba98f

Singapour est classée 7eme empreinte environnementale mondiale, et un équivalent de 4 planètes par habitant..

Building trop bling bling, surconsommation omniprésente, activités principales basées sur les échanges internationaux portuaires et aéronautiques, centres commerciaux climatisés gigantesques, côtes mises à nue pour en créer des artificielles, Singapour est l'exemple type d'une vitrine Greentech mais en oubliant les fondamentaux durables.

Le Jardin des baies par exemple, symbole de la ville, se vente d'accueillir près de 150 000 plantes du monde entier.. ok, mais rien de tout ça n'est naturel en soit!! Comment toutes ces espèces peuvent elles vivre dans un climat pareil, et à quoi ça sert, ça n'améliore en rien la biodiversité locale. Les fameux arbres gigantesques, épicentre du jardin, sont quant à eux en acier, pour un jardin merci !

Quant au système solaire + récupération d'eau de pluie qui y sont installés, l'extinction des lumières du jardin la nuit + le choix d'espèces locales peu consommatrices résoudrait le sujet plus sobrement :) :)

Du peu que j'en ai vu depuis le hublot de l'avion, les forêts alentours sont déboisées et érodées sans concessions. Niveau durable, malgré des efforts et technologies poussés dans plein de domaines, tout cela ne va malheureusement pas dans la bonne direction.

-Niveau social, les revers du médaillon sont:

Pays safe oui mais au détriment d'une certaine liberté. Caméras omniprésentes, pour le moindre délit un appel est lancé sur les réseaux sociaux avec votre photo. Ainsi, 40% des arrestations sont réalisées par délation !! Des patrouilles par des civils sont organisées par quartier, pour le moindre bruit ou vélo non attaché on vous interpelle. On va en prison dès la moindre infraction, on comprend le taux faible de récidive..

A l'école, vous êtes pesé, pour lutter contre l'obésité. Pour les célibataires, pas d'achat d'appart possible.

La presse est contrôlée, il n'y a pas ou peu d'opposition politique. Pas de manif, pas de paroles  contre le gouvernement.

Les inégalités sont fortes, les quartiers résidentiels luxueux demeurent au centre, la main d'oeuvre, notamment dans le bâtiment, est sous payée.

La politique du Mérite rend une compétion perpétuelle à tous les niveaux, et ce dès le plus jeune âge. Bref, on peut pas sortir du moule si bien rodé.

Ce court instant dans l'aéroport aux innombrables néons m'aura donné un aperçu de cette cité/état au paradoxe le plus total !

Prenons un contre exemple, favorable et qui plus est, plus atteignable.

                                             Header             

                                                                                                   Village Alsacien d'Ungersheim                   

2. Ungersheim                                     

2 200 habitants, au fin fond de l'Alsace, pour un village considéré comme l'un des plus écolo (mondialement) à ce jour.

La clé de voûte?? Un maire impliqué, une démocratie participative où tout le monde peut s'exprimer, et une recherche vers l'autonomie locale. Voyons ce que ca donne..

Ungersheim a lancé en 2009 un programme baptisé « 21 actions pour le siècle » qui englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, l’habitat, l’argent, le travail et l’école (important l'école :))

En 2015, soit en seulement 6 ans !!, les 21 actions du programme de transition étaient accomplies.. BOUMM.. comme quoi quand on veut..

Pour cela, les citoyens participent aux décisions des élus sur cinq points, qui définie leur « feuille de route »: Le développement soutenable,les énergies renouvelables, la cohésion sociale, l’aménagement du territoire et l’accessibilité, Sport/culture/loisirs et eau. On appelle ça la démocratie participative.

≥≥ Et en concret? On veut du concret Rom! Ok:         Download

-L’AUTONOMIE ALIMENTAIRE

Premièrement, la commune a acheté un terrain de 8 hectares à un céréalier privé (les gars sont cernés par 1000 hectares de blé et de maïs conventionnels), qu'elle a loué ensuite à une association.

De là en est sorti une ferme maraîchère bio qui emploie une 30ene de salariés, dont 25 en contrat de réinsertion. Toutes les semaines, ils fournissent 200 paniers et alimentent la cuisine collective municipale, qui prépare chaque jour plus de 500 repas (entièrement bio) pour la cantine locale et de 5 communes avoisinantes. Toute cette gestion est sous le couvre chef de ce que l'on peut appeller une régie agricole. 

La municipalité a donc repris la contrôle alimentaire de ses cantines, et désormais maître de la qualité servie dans les assiettes (avec des produits bio à prix accessibles) et de la provenance locale (en moyenne européenne, un aliment retrouvé en supermarché a parcouru 2 700 km). 

Deux points à cette initiative :

≥≥ On voit là qu'avec une municipalité active et à l'écoute de ses citoyens investis, on peut changer les choses. Cela peut coûter de d'argent initialement (achat terrain, employés, gestion) mais les retombées sont plus qu'avantageuses par la suite. Clou (des clous, des clones de claude, des clowns, des clans de nains de jardins - mc solaar) du spectacle, les fruits et légumes en trop peuvent être revendus aux particuliers si besoin, via une conserverie municipale.

≥≥ Le fait de réapproprier aux communes et municipalités des services va dans le bon sens, les initiatives et objectifs collectifs peuvent être mis en place plus facilement. L'indépendance au secteur privé et la recherche vers l'autonomie améliorées.. Et on peut très bien extrapoler ça à d'autres services (eau, assainissement..).

Enfin, la commune a bien sûr banni l’utilisation de pesticides. Depuis 2006, les techniciens municipaux n’utilisent plus aucun pesticide ou engrais chimique pour l’entretien des espaces verts. (Sujet de l'article DD du mois!! Après votre lecture de cet article ;))

                                                                                                                                                                             000228340 5

-L’AUTONOMIE ÉNERGÉTIQUE

Ungersheim possède la plus grande centrale photovoltaïque d’Alsace, installée sur 4 hectares (surface non cultivable initialement, important).

La centrale fournit aujourd’hui de l’électricité (hors chauffage) pour 10 000 habitants, bien plus que le village, cela sous entend qu'elle partage et exporte donc aux villes voisines (source de revenu).

Les 7 autres bâtiments municipaux ainsi que la piscine sont reliés à un réseau de chauffage au bois alimenté par des plaquettes qui proviennent en partie de l’élagage de la forêt communale. Ce qui veut dire qu'on ne consomme pas le bois brut comme ça, comme une simple ressource pour se chauffer (le bois n'est pas infiniment renouvelable, remenber).

En 2015, Ungersheim a développé un partenariat avec un établissement scolaire Suisse. Le principe, les jeunes mesurent le potentiel solaire de chaque toit du village, en tenant compte de l’exposition et de la surface disponible. Les toits les plus exposés peuvent être support d'installations solaires rentables. 

≥≥ Il a été démontré qu'en Suisse, par exemple, si tous les toits mesurés étaient équipés de panneaux solaires, trois centrales nucléaires pourraient être fermées..

                                                  Autonome1

-L’ECO HABITAT

Favorisé par la commune (encore une fois), il a été mis à disposition un terrain pour la construction d'un Éco-hameauEn contre partie, les copropriétaires, réunis en SCI société civile immobilière, se sont engagés à respecter une charte environnementale jointe à l’acte de vente du terrain.

Construction passive, zéro carbone, zéro déchets, les futurs habitants doivent adapter leurs travaux d'aménagement et les démarches collectives pour tendre au plus vers un quotidien global de l'immeuble ecoresponsable.

≥≥ C'est bénef pour la ville (- de déchets, - d'énergie à fournir, appel aux artisants locaux..), bénef pour les futurs habitants (charges stables et faibles, environnement sain, aide entre voisins, cohésion sociale,..). Bref, l'eco-hameau d'Ungersheim n'abrite que neuf maisons et appartements, mais peut très bien être extrapoler à plus grande envergure.

A noter le même principe constructif pour un des bâtiments agricole de la ville (énergie passive, bois, paille, torchis), qui abrite désormais une Malterie bio.

≥≥ Il ne s'agit pas là d'un retour en arrière (par ex isolation paille) mais de réapprendre certaines pratiques parfois oubliées tout en les combinants aux avancées technologiques actuelles.

≥≥ Et oui, ce n'est pas parce qu'on est 'écolo' (j'aime pas ce terme, Responsable plutôt ;)) que l'on ne peut pas profiter des bonnes choses et faire la teuf, bien au contraire 

Images 2  ! Images 2 !!

-LA MONNAIE LOCALE

Évidemment !! On en a déjà parlé auparavant. Ici, c'est le "Radis", soyons pas radin j'envie de dire. Les citoyens peuvent les utiliser dans les commerces ou les entreprises locales, ce qui permet de stimuler l’économie de la commune en encourageant la consommation et la production de proximité.

Les familles qui payent avec des Radis pour les centres de loisirs ou les activités parascolaires ont droit à une réduction de 25%. Les producteurs locaux et les commerçants offrent également une réduction de 10% aux habitants payant en Radis.

≥≥ Rien à dire de plus, à part que c'est lancé depuis 2013!

                                                                        23853 monnaie locale contre finance elle favorise l economie reelle locale solidaire

-LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE

Instaurée dès 2009, la démocratie participative constitue la pierre angulaire du programme de transition d’Ungersheim. Quelque 80 habitants se réunissent régulièrement pour envisager ensemble « le village de demain ». On y parle de « pic pétrolier », de « dépendance énergétique », de « réchauffement climatique », d’ « emplois », et de « résilience ».

La résilience?? 

C’est-à-dire la capacité à réagir aux crises et à être autonome (j'adore ce concept!!). Tu peux très bien avoir une crise non gérée par les cravates du C40 à l'autre bout du monde ou un choc pétrolier, toi t'es peinard!!

A noter qu'en France, nos villes/villages peuvent vivre de façon indépendante seulement 3 jours!!

Pour le maire d'Hungersheim, Jean-Claude Mensch, c'est l'élément central du mouvement de la transition.

Voilà, depuis 2009, la commune a économisé 120 000 euros en frais de fonctionnement et réduit ses émissions directes de gaz à effet de serre de 600 tonnes par an. Elle a créé une centaine d’emplois. Et elle n’a pas augmenté ses impôts locaux. Alors, Qu’est-ce qu’on attend ?

C'est le nom du film que je vous invite à visionner, qui suit la vie quotidienne de ce village, sous la houlette de Marie Monique Robin.

"De quoi avons-nous vraiment besoin pour vivre ? À quoi tenons-nous ? Qu’est-ce que nous voulons transmettre à nos enfants ? Quel est le lien entre le contenu de notre assiette et l’état de la planète ? À quoi sert l’argent ? Quel est le sens du travail  ? Qu’est-ce que le bien commun ? Et le bonheur ?". Toutes ces questions courent tout au long du film, dixit la réalisatrice.

Remue meninge 33529869

3. Conclusion

On est pas à la même échelle que Singapour, certe, mais l'exemple d'Ungersheim peut très bien s'appliquer à toutes tailles de villes, communes rurales ou bien quartiers urbains (il y a des exemples à Rennes, Toulouse, Paris et bien d'autres...).

Partout dans le monde des communautes commencent leur transition ou le sont depuis un moment: Népal, Bhoutan (Bonheur National Brut, on y reviendra!!), l'Allemande (monnaie locale) Danemark (Enr), l'Argentine (agricole bio), Toronto (autonomie alimentaire)..

Alors à vous de creuser. Renseignez vous dans vos communes, villes, tendez l'oreille, y moyen de trouver et pousser dans la bonne direction. Voir un élu, un mail, participer à une réunion d'information de quartier.. step by step, à chacun d'agir.

Pour notre village d'Ungersheim, le quotidien et son esprit donne envie, +500 habitants enregistrés cette année!

 

- De mon côté, direction les Philippines, pour de nouvelles découvertes!! Et finissant par deux citations croisées lors de mes recherches sur cet article:

"L'exemple n'est pas le meilleur moyen de convaincre, c'est le seul." - Gandhi (et la devise de Jean Claude Mensch, maire de Ungersheim).

"Ne pensez surtout pas que vous êtes cinglés, au contraire vous êtes à la pointe du progrès ! Votre histoire va inspirer beaucoup de monde un peu partout car elle est absolument remarquable." - Rob Hopkins (fondateur du mouvement des villes et villages en transition, à propos des habitants de Ungersheim).

Bisous                           

                         20181102 124214 0                          

Films du mois:

-Qu'est ce qu'on attend -  Marie-Monique Robin ≥ reportage sur le village de Ungersheim, exemple à suivre, à mettre en place autour de chez nous !!

-Madmax fury road ≥ exemple type de notre dépendance en ressources naturelles et la répartition inégales des richesses que l'attrait du pouvoir peut engendrer.

Sources:

-Reportage un œil sur la planète - Singapour:

https://m.youtube.com/watch?v=CvIx5GQMo20

-Articles Le monde Singapour

-Wikipédia

-Reportage Ungersheim Tout compte fait: 

https://m.youtube.com/watch?v=QbOe0Q-Lg4k

-Dossier de Presse 2015 Qu'est ce qu'on attend:

https://www.m2rfilms.com/a-telecharger

www.greenpeace.org/switzerland/de/Themen/Jugendsolar

http://monnaie-locale-comple-mentaire.net/france

www.fr.wikipedia.org/wiki/BedZED

-Le plan d'action 2015 d'Ungersheim:

www.mairie-ungersheim.fr/village-en-transition/les-21-actions

-Fréquence évasion 2 interview M. Robin:

https://m.youtube.com/watch?v=cM1TFQAKvJc

Ajouter un commentaire