DD - Limites planétaires

Allez c'est reparti, avec ce temps de retour au calme, Con... finement soyons-le justement, et prenons le temps du recul, comprendre les choses, la Nature.

Albert disait: "Observez attentivement la nature et vous comprendrez tout mieux.."

Today je vous propose d'observer plus large que le Réchauffement Climatique, qui selon de plus en plus d'ayatollah de l'écologie, n'est pas la seule épée Damoclès au dessus de nos têtes de mules. Qu'est-ce?!

 

1. Principe de limites planétaires:

Les limites planétaires sont un concept qui part du constat suivant: le Système Terre possède des limites environnementales, au-delà desquelles l'équilibre proposant des conditions vivables pour l'homme serait rompu.. ROMPEZ!

Quelle bande de farfelus a encore sorti ça?!

Proposé en 2009 par un groupe de scientifiques dirigé par Johan Rockström du Stockholm Resilience Center et Will Steffen de l’Australian National University. Le groupe souhaitait définir un “espace opérationnel sûr pour l’humanité”, à destination de l'ensemble de la communauté internationale (c.a.d gouvernements, organisations internationales, société civile, scientifiques et secteur privé).

Selon le modèle, “transgresser une ou plusieurs limites planétaires peut être délétère (rébus: dés-lait-terre, facile), voire catastrophique en raison du risque de franchissement de seuils qui déclencheront des changements environnementaux brusques et non linéaires dans les systèmes à l’échelle planétaire”. Soit, ces limites seraient une condition préalable au développement durable.

Elles marquent la zone de sécurité de la planète dans la mesure où elles ne sont pas dépassées... Mais, depuis 2009, deux frontières ont déjà été franchies, tandis que d’autres sont imminentes..

Mmmmmm ok, on développe?

Terre 2

 

 

2. Les éléments chimiques, base de l'écosystème terrestre:

Avant tout, il faut savoir que l'écosystème terrestre est composé d'éléments chimiques principaux: Molecules

-Hydrogène H

-Oxygène O

-Carbone C

-Azote N

-Phosphore P

-Potassium K

-Soufre S

 

Et tous ces éléments se combinent sous l’influence de l’énergie provenant du soleil, pour créer et maintenir... la VIE!

Ces éléments ne sont pas en quantités infinies, ils sont stockés dans des réservoirs constamment recyclés:

  • Atmosphère (air)
  • Lithosphère (sol)
  • Hydrosphère (eau)

Tout ce p'tit monde s'occupait très bien jusqu'aux fameuses révolutions industrielles (1800 puis 1950), où les flux de matière et d'énergie sont désormais axés par le schéma qui suit:

                                    Extractions des ressources de la planète --> Système économique --> Exutoires sous forme de déchets et de polluants

Or il y a des limites auxquelles:

1. Les ressources peuvent produire (cycle à rythme limité, quantités limitées)

2. Les exutoires peuvent absorber ces flux sans porter préjudice aux processus de régénération et de régulation de la planète

L'étude pilotée par Johan Rockström (les Suédois on vous embrasse) se concentre sur les processus biophysiques qui déterminent la capacité d'auto-régulation de la planète.

Krisprolls goldenwheat int

 


3. Les Neufs Limites:

Neuf limites planétaires ont donc été définies (comme les 9 mois de l'année...non, les 9 péchés capitaux.. toujours pas). Ces neuf processus naturels ont été retenus, car ensemble ils permettent et régulent la stabilité de la biosphère. Quelles sont-elles:

1. Le Changement climatiquePlanetary boundaries

2. L’érosion de la biodiversité

3. Perturbation des cycles biochimiques de Phosphore et d’Azote

4. Changement d'utilisation des sols

5. Acidification des océans

6. La consommation d’eau douce

7. L'état de la Couche d’ozone

8. Les aérosols et particules fines atmosphériques dans l'atmosphère

9. Les nouvelles entités chimiques rejetées dans la biosphère   

 

Ok, maintenant que le cadre est poooosé, on va essayer de voir ça en détail, tout en restant buvable!!

 

NB: vu qu'ils nous ont posés neufs limites ces bougres, le rédacteur vous invite à lire cet article en plusieurs fois, à y revenir, car c'est lonnng, mais instructif!!

 

 

4. Description:     (la partie scientifique mais ludique)

1. Le changement climatique: Rc logo

1.L'Explication:

Celui-ci, tout le monde commence à le connaitre. L’augmentation dans l’atmosphère de la concentration en gaz à effet de serre (GES) résultant des activités humaines perturbe les équilibres climatiques de long terme à l’échelle planétaire. Il faut donc limiter le taux des GES dans l'atmosphère.

Une deuxième grandeur est prise en compte, la limitation du Forçage radiatif. En climatologie, le forçage radiatif est approximativement défini comme la différence entre l'énergie radiative reçue et l'énergie radiative émise par un système climatique donné. >>Soit en gros c'est la contribution des GES sur l'effet “Cocotte minute” de la Terre. Le Méthane par exemple, dont une des source majeure est le 'trou de balle' des vaches sous deux formes (bouses et gaz aérophagiques), a un forçage radiatif 25 fois plus important que le CO2!! >> D'où manger moins de viande, même si élevée par l'agriculteur du coin.

2.Seuil fixé:

-Concentration en eq C02: 350 ppm (partie par million). Pour rappel nous sommes actuellement à 410 ppm.

-Forçage radiatif: +1,0 W/m2 par rapport à l'ère préindustrielle.Valeur actuelle: +1.5 W/2.

>Cette première limite qu'est le Réchauffement Climatique est donc déjà dépassée à l'heure actuelle.

3.L'exemple:

Budget carbone pers

'Budget carbone' restant possible d'émettre d'ici 2100, par personne, échelle monde, pour respecter la limitation des +2 °C

On voit que pour être en dessous de 2°C, chaque habitant sur Terre doit à présent émettre entre 2 et 3 tonnes d'équivalent CO2/an maximum. Nous sommes à ce jour à 6 t en moyenne mondiale, 6 t également par français, et 9 t en réel par Français (c.a.d incluant toutes les émissions que l'on émet indirectement via l'achat de services et produits importés).

 

2. Erosion de la Biodiversité:   Biodiv

1.L'Explication:

Une évaluation globale de 2005 a conclu que les changements sur les écosystèmes dus aux activités humaines ont été plus rapides au cours des 50 dernières années qu'à tout autre moment de l'histoire humaine, augmentant les risques de changements brusques et irréversibles. >>BOOM, Là ON PREND UNE CLAQUE (confirmé par le rapport IPBES).

Pour rappel, les principaux moteurs de cette extinction du vivant sont:

  • la demande en nourriture (agriculture),
  • la dégradation de l'eau (pesticides, barrages, pollutions),
  • l'exploitation des ressources naturelles (déforestation, urbanisation, rejets polluants),

..provoquant une grave perte de biodiversité et entraînant des changements dans les services écosystémiques.

2.Seuil fixé:

A ce stade, on parle de l'indicateur du Taux Mondial d’Extinction, en nombre d'espèces par million et par an. Le seuil est fixé de 10 extinctions d'espèces sur 1 million d’espèces par année. Or, or, les estimations actuelles sont plus à 100 extinctions d'espèces sur 1 millions par année..

Je la refais pour que ça PERCUTE PLUS: Si on considère un échantillon d'un millions d'espèce sur Terre (il y en a bien bien plus), 100 disparaissent chaque année. C'est le taux d'extinction le plus conséquent (5 fois plus!!) par rapport aux taux des cinq autres grandes extinctions de masse qui ont eu lieu sur Terre, au point d'assister, today, à la sixième extinction massive.

Enfin, une seconde grandeur a été ajoutée, qui prend en compte le rôle de la biosphère dans le bon 'fonctionnement' de services écosystémiques et du système terrestre. Hein? >> En gros, l’interaction de l'ensemble du vivant, sur la chaîne alimentaire, le lien animaux-plantes, l’abondance de chaque espèces, de l'échelle d'une mare au plus grand récif corallien, voire même à un continent. L’indicateur ne doit pas être inférieur à 90%. En 2015, la limite, appliquée à l’Afrique australe (en cours niveau mondial), est franchie (84%).

>>Cette deuxième limite qu'est l'érosion de la Biodiversité est donc également dépassée.. Aïe

3.L'exemple:

Biodiv erosion

Nombre d'espèces endémiques (originaire du lieu) menacées en France Métropole et DOM TOM, animales et végétales.

On s'aperçoit que 2/3 des espèces animales et 1/3 des espèces végétales en Métropole sont menacées... En DOM TOM, nous sommes sur 50% pour la faune et flore, mais dont une partie a DEJA disparue.. ^^ Après ce bon coup de massue, on passe à la Limite suivante.

 

3. La Perturbation des cycles Biochimiques de l'Azote et du Phosphore:  Cycle n p

1.L'Explication:

Alors voyons les deux compères, Azote et Phosphore, éléments essentiels à la vie on l'a vu juste avant, que l'on va nommer N et P, plus simple.

Les cycles biogéochimiques de l'azote et du phosphore ont été radicalement modifiés par l'homme à la suite de nombreux processus industriels et agricoles. Ils sont tous deux des éléments essentiels à la croissance des plantes. La production et l'application d'engrais sont donc la principale préoccupation.

-Azote (N): Le cycle de l'Azote est présent dans les sols, minerais, atmosphère, océans, bactéries. Mais c'est surtout le nutriment indispensable à la croissance des plantes. Les médias centralisent sur le Carbone, mais depuis la révolution industrielle, le cycle de l'azote de la Terre est encore plus perturbé que le cycle du carbone. En effet, seule une petite partie des engrais utilisés dans l'agriculture est 'aspirée' par les plantes. La majeure partie se retrouve dans les rivières, les lacs, mers et océans, où des quantités excessives 'stressent' les écosystèmes aquatiques. ME STRESSE PAS HEIN!!!

2.Seuil fixé:

Le Rejet d’azote dans l’eau et les milieux naturels aquatiques. Seuil fixé à 62 millions de tonnes (Mt) par an dans l'océan, soit 41 kg d’azote excédentaire par hectare par an (kg/ha/an) en moyenne. En 2015, les pertes d’azote dans l’environnement sont estimées à 150 Mt, donc au dessus.

Cycle azote

                Cycle naturel de l'Azote

1.L'Explication:

-Phosphore (P): Le cycle du Phosphore est unique (par rapport aux autres éléments vu en début d'article) car il n’existe pas sous forme gazeuse.. Dans la nature, il existe sous forme de minerais nommé phosphate de calcium. Tout comme l'Azote, le Phosphore est un nutriment indispensable à la croissance des plantes. Les excédents de phosphore sont dissous dans les eaux, rejoignent la mer et sont absorbés par les petites algues et bactéries marines appelée LE --> Plancton. A la mort de ces organismes vivants, le phosphore réagit à nouveau avec le calcium contenu dans les océans et se dépose pour constituer de nouveaux stocks de phosphates.
BREF, la modification de son cycle biogéochimique, causée par l’agriculture (fertilisants, effluents d’élevage) et par les eaux usées urbaines (excréments et détergents), affecte la capacité de la biosphère à le séquestrer et entraîne l’eutrophisation (c.a.d excès de nutriments) des eaux douces. Selon certains chercheurs, les réserves de phosphore de la Terre devraient être complètement épuisées dans 50 à 100 ans et le pic de phosphore devrait être atteint vers 2030.

2.Seuil fixé:

La quantité rejetée dans les milieux aquatiques, sous deux seuils:

  • seuil mondial (eaux salées) estimé à 11 Mt par an (soit 7,5 kg/ha/an)
  • seuil local (eaux douces) fixé à 6 Mt (soit 4,1 kg/ha/an)

En 2015, ils sont dépassés avec 22 Mt  et 14Mt de phosphore rejetées respectivement dans les eaux salées et douces.

Cycle phosphore

                         Cycle naturel du Phosphore

>>Cette troisième limite qu'est la perturbation de l'Azote et du Phosphore est elle aussi dépassée.. ça commence à faire beaucoup!

3.L'exemple:

Concret celui ci, la propagation et l'accumulation des Algues sur les côtes Bretonnes en lien avec la perturbation des cycles Azote et Phosphore. En effet, la région enregistre les plus forts taux d'apports de N et P, notamment via l'élevage intensif de porc et volailles, bien présent. Du fait de courants importants dispersant les flux de nitrates, la Bretagne subit le phénomène des marées vertes dans les baies peu profondes et à faible renouvellement d’eau de mer. Le même phénomène se produit également aux Antilles et en Guyane, aux multiples conséquences :

  • sanitaires : émissions de gaz toxiques tels que le sulfure d’hydrogène et l’ammoniac ;
  • économiques : pénalisation des activités liées au tourisme, pêche, aquaculture ;
  • environnementales : acidification de l’eau par la production d’acide sulfurique, mort du corail, perturbation voire empêchement de la ponte des tortues marines, érosion des plages notamment lors du ramassage..

 

4. Les changements d'utilisation des sols:   Foret

1.L'explication:

Les changements d’utilisation des sols à l’échelle planétaire sont principalement dus à l’intensification et à l’extension de surfaces agricoles qui conduisent au déboisement de vastes surfaces forestières. Au cours des 50 dernières années, la transformation de milieux naturels et semi-naturels (forêts, prairies et autres écosystèmes) en terres agricoles, s’accroît en moyenne de 1% par an, ça n'a l'air de rien, mais 1%/an x 50 = j'vous le mets dans le mille, 50% en 50 ans, et là c'est énorme!!!

Les changements d’utilisation des sols ont de lourdes conséquences sur l’Environnement:

  • perte de biodiversité et de services écosystémiques,
  • érosion des sols,
  • risque d’inondations et coulées d’eau boueuse,
  • augmentation des émissions de gaz à effet de serre, déstockage de carbone, etc etc..

L'homme s'est approprié l'usage de la terre (à peu près) partout sur la planète. Les forêts, les prairies, les zones humides et d'autres types de végétation ont été principalement convertis en terres agricoles. Alors que chaque changement de couverture terrestre se produit à l'échelle locale, les impacts agrégés peuvent avoir des conséquences sur les processus du système Terre à l'échelle mondiale. Les forêts sont au centre des limites de ce changement d'usage.

2.Seuil fixé:

Deux indicateurs pour traduire le processus de régulation du climat entre les Sols et l’Atmosphère.

-Le premier concerne, au niveau mondial, le rapport Surface boisée actuelle / Surface boisée avant intervention humaine, en veillant à ce que rapport soit d'au moins 75%. En 2015, seules 62% des terres jadis forestières sont boisées (comprendre 100-62= 38% de déforestation). La limite est donc dépassée, réduisant la capacité de puit carbone de la Terre. Une autre grandeur considérant l'utilisation du sol, via sa dégradation ou perte de sol, serait un indicateur plus valable et utile de l'état de santé terrestre (ex: agoécologie vs monoculture).

-Le second indicateur concerne la superficie des trois principaux Biomes de la forêt (tropicales, tempérées et boréales) au regard de la couverture de la forêt potentielle. Parmi les biomes forestiers, les forêts tropicales converties en systèmes non forestiers, ont des effets significatifs sur le climat (moins d'évapotranspiration), tandis que les forêts boréales affectent l’albédo du sol (lié aux surfaces blanches enneigées du pôle Nord). La limite, au niveau du biome pour ces deux types de forêts, a été fixée à 85% de la couverture forestière potentielle (soit 15% de déforestation max). >> Il faut comprendre ici que ces deux type de forêts, à l'équateur et aux pôles, sont essentielles à la régulation de la Terre, d'où leur seuil plus élevé. Elle a été établie à 50% pour les forêts tempérées, car les changements y auraient une incidence plus faible.

>>Cette limite qu'est le changement d'utilisation des sols est donc presque dépassé, avec un indicateur sur deux

3.L'exemple:

Land use
Etat de la limite 4.Changement d'utilisation des sols

On peut s'apercevoir que le changement d'usage en zone Equatoriale est déjà Red, notamment en Asie et Afrique centrale, qui subissent directement la déforestation. En Amérique du Sud, la surface de la forêt Amazonienne est telle, qu'à ce jour, le ratio conservé/changé est encore correcte. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'impacts.. Plus au Nord, une majorité des surfaces de la Russie et du Canada sont en risque croissant. Pourquoi? Le lien avec les incendies de plus en plus ravageurs et fréquents des forêts Boréales de Sibérie, de Laponie, de l'Alaska et du Canada.

Attention à l'effet trompeur. Même si l'Europe est en couleur neutre, nous n'avons pas le cul propre comme on dit, loin de là. Selon le WWF, la France importe et consomme d'importantes quantités de matières premières agricoles et forestières issues de la déforestation des forêts tropicales: soja (4,8 millions de tonnes), huile de palme (970 kilotonnes), cacao (460 kilotonnes). L'impact de la France liée à ses importations représente 14,8 millions d’hectares, soit plus d’1/4 de la superficie de la métropole et la moitié de la surface agricole française. Environ 5,1 Mha se trouvent dans des pays présentant un risque élevé de déforestation (Argentine, Brésil, Chine, Côte d’Ivoire, Indonésie, etc.). Lutter contre cette déforestation importée constitue donc un enjeu environnemental majeur.

 

5. Acidification des océans:   Oceans

1.L'explication:

L’acidification des océans constitue un défi majeur (1) pour la biodiversité marine et (2) pour la capacité des océans à fonctionner comme puits carbone. En effet, environ 25% du CO2 que l'humanité émet dans l'atmosphère est finalement dissous dans les océans. >> et oui il n'y a pas que les forêts, loin de là. Toutefois, cet excès de CO2 perturbe la chimie de l’océan mondial et a des effets néfastes sur de nombreux organismes marins.

Les océans ont une acidité qui résulte de la présence dans l’eau d’éléments ioniques multiples. Les anions (chlore, sodium, sulfates), viennent essentiellement des couches profondes des terres. Les cations (magnésium, calcium, potassium) viennent surtout de la surface du sol. Les rivières transportent les ions dissous vers l'océan.

Attention Formule chimique (whhhuaaa): CO2 absorbé + ions transportés = Acide carbonique. Ce dernier modifie le pH (potentiel Hydrogène) en le diminuant et donc augmente l'acidité finale de nos mers et océans. Cette acidité accrue réduit la quantité d'ions carbonate disponibles, un «élément constitutif» essentiel utilisé par de nombreuses espèces marines pour la formation de coquilles (coquillages) et de squelettes (coraux). Au-delà d'une concentration, cette acidité croissante rend difficile la croissance et la survie d'organismes tels coraux, coquillages et même le Plancton (la base de la chaine alimentaire marine!!).

Les pertes de ces espèces modifient la structure et la dynamique des écosystèmes océaniques et pourraient entraîner la réduction drastique des stocks de poissons. Allez hop, tous au Findus... ou pas.

2.Seuil fixé:

On est sur de la chimie, avec une saturation de carbonate dans les eaux marines (logo Ω). Saturation liée à la concentration en ions dans l’eau de mer. Le seuil a été défini à 80% ou plus de son niveau préindustriel (Ω = 3,44 en 1850).
En 2009, il se situe à 2.9, soit 84% de la valeur préindustrielle, on est donc OK. Mais, en poursuivant au même rythme jusqu’en 2050, on atteindrait 2.80, soit environ 80% du niveau préindustriel, soit la limite seuil.. A noter que par rapport à l'époque préindustrielle, l'acidité des océans de surface a déjà augmenté de 30%. Contrairement à la plupart des autres impacts humains sur le milieu marin, qui sont souvent à l'échelle locale, la limite d'acidification des océans est elle présent sur la planète entière.

>>Cette limite qu'est l'acidification des océans n'est pas dépassée mais préoccupante si l'on agit pas

3.L'exemple:

Ocean climate acidification

Processus d'acidification des océans (Surplus de CO2 dans l'atmosphère + ions issus des Terres)

En France, quelques impacts concrets  :
-L’acidification nuit à la santé des huîtres et des poissons.
>> Prêt à passer Noël sans la douzaine?
-La mer méditerranée semble la plus touchée, Ω estimée à 60% en 2050 (pour un seuil à 80%)... Adieu les ptits poissons..

En 2014, le Parc de la mer de Corail (en nouvelle Calédonie), couvrant 1,3 million km², a été créé. Il abrite une biodiversité riche de plus de 2000 espèces de poissons, 310 espèces de coraux et plus d’un tiers des récifs «  vierges  » de la planète. C'est également un tiers des récifs calédoniens protégés.
Huit projets de recherches ont été sélection pour mieux connaitre ce phénomène d'acidification.

 

6. Utilisation mondiale de l'eau:       Eau douce 1

1.L'Explication:

L’eau douce, ressource naturelle indispensable aux activités humaines, est très inégalement répartie sur la planète. Exemple:

  • Péninsule arabique: 100 m3 eau douce renouvelable /hab/an
  • Amérique du sud / Europe du nord: 30 000 m3 eau douce renouvelable /hab/an

Ajouté à l’inégale répartition de la population, les volumes mobilisés varient beaucoup: de quelques pourcents de la ressource disponible à plusieurs fois celle-ci dans les cas extrêmes de l’Afrique du nord et du Moyen Orient. Dans ces cas, des prélèvements sont effectués dans des ressources non-renouvelables, et là vient un problème! En Europe aussi, le taux d’exploitation de la ressource en eau douce diffère fortement entre les pays nordiques et certains pays méditerranéens, ainsi qu’entre les différents bassins versants à l’intérieur même des pays de grande taille. On tape dedans comme on dit, et c'est pas bon.

Alors, à la question:

"Le cycle de l'eau est bien naturel et continu non? On part des Océans > évaporation > nuages > montagnes > neige/pluie > rivières/nappes et rebelote. Je vois pas où le problème...?"  On y vient mon poussin.

La recharge des nappes provient des ruisseaux, rivières, lacs, VRAI. Elle provient aussi des forêts par leur évapotranspiration, créeant/stoppant les nuages de pluie (bien qu'elles en soient aussi une source d'épuisement via leurs besoins en eau).

Deux causes à effets rentrent en jeu:

  • D'une, la surexploitation est bien présente. L’eau utilisée par l’Homme est prélevée à la fois en surface (rivières, lacs, etc.) et sous terre (nappes). On l'utilise pour boire, nos 'besoins' quotidien notamment pour les pays occidentaux (laver, évacuer, arroser, nettoyer..), pour manger (agriculture), pour l'industrie (mode, coca, plastique...). À l’échelle mondiale, au cours du 20ème siècle, les prélèvements d’eau ont augmenté 2 fois plus vite que la taille de la population. Notamment dû à l’Agriculture, qui prélève encore 70 % du volume total. Le ratio de renflouement des rivières en amont est stable, mais la prise d'eau par l'humain en cours de parcours est en expansion.
  • Deux, les aquifères (=nappe souterraine) sont de plus en plus assujettis au risque de pollution: minéraux issus des engrais/pesticides mais aussi eaux usées etc.. Ils peuvent aussi être endommagés de façon permanente par affaissement ou par salinisation (intrusion d'eau salée).

La pression humaine est désormais le principal moteur déterminant le fonctionnement et la distribution des systèmes mondiaux d'eau douce. C.a.d, l'humain régule plus le cycle de l'eau douce que la nature elle même!!! L'eau devient de plus en plus rare, d'ici 2050, environ 1/2 milliard de personnes seront probablement soumises au stress hydrique.. augmentant d'autant plus la pression sur les ressources d'eau..etc..etc..cercle vicieux.

Petite piqure de rappel: Le ratio d'eau douce / eau totale présente sur Terre? >>>>>>  1%

Vous prenez une baignoire pleine d'eau à ras bord, et vous versez une seule cuillère à café dedans, et vous avez le ratio. Nous comprenons? Voila pourquoi l'eau est une ressource rare, l'or bleu.

Piqure

2.Seuil fixé:

Elle représente la part de la ressource renouvelable en eau que les activités humaines peuvent utiliser sans compromettre durablement les écosystèmes. À l’échelle globale, cette part est estimée à 4 000 km3 d’eau douce consommés par an (à priori trop élevé). À l’échelle locale, un seuil maximal de prélèvement est proposé en fonction du régime hydrologique saisonnier: 55% en période de hautes eaux, 40% en période intermédiaire, et 25% en période de basses eaux.

>>Cette limite de consommation en eau douce n'est pas dépassée à l'échelle globale, mais à de nombreux endroits à l'échelle locale.

3.L'exemple:

Conso eau

Prélèvements et Consommation d'eau en France par secteur et par an

Ce graph démontre bien deux sujets combinés, les prélèvements qui retourne à l'eau (haha fallait bien la faire) mais qui sont sources de pollution et de dérèglement du cycle naturel, et la consommation qui selon la période (estivale notamment) et supérieure à l'approvisionnement. Ici on voit bien que les régions avec centrales nucléaires dérivent un paquet d'eau, tout comme l'industrie et l'agriculture. Dans certains pays, le détournement va bien plus avec la mise en place de canaux infinis et barrages gigantesques.

OUF C'est lonnggg, mais l'eau c'est la vie.

Allez, un récap des causes pour cette Limite planétaire qui n'en a pas l'air mais qui est assez complexe:

  • Changements de débit fluvial à l'échelle mondiale (agriculture, canaux, barrages, station d'épuration, ...)
  • Sources non restituées au même endroit de prélèvement
  • Perturbation des flux globaux de vapeur par les changements d'utilisation des terres (un territoire cultivé n'aura plus le même effet de régulation que la précédente forêt)
  • Consommation inégalement répartie, notamment en période estivale ou de sécheresse (90% de l'eau consommée en été pour le bassin Charentais par ex).
  • Pertes et fuites de l'eau potable lors du captage et de la distribution (20% en moyenne l'échelle de la France métropolitaine)
  • Explosion des consommations, notamment via l'agriculture intensive aux techniques non économes (la totalité de de l'eau prélevée pour l'irrigation est absorbée par les plantes ou évaporé directement)
  • Pression mondiale sur les régions en stress hydrique via le commerce international (40% de "l’empreinte eau" de la France est associée aux biens qui y sont importés)
  • Risque de pollution via les engrais, pesticides, eaux usées et toutes autres saloperies que l'on injecte.

Je rajouterai pour finir la très fâcheuse place que l'on a sculpté à l'eau dans notre société occidentale contemporaine, d'une eau abondante et infinie. Usage d'une eau POTABLE pour évacuer nos besoins, nous doucher chaque jour, laver nos ustensiles, nos mains, nos vêtements, nos jardins, nos voitures.. Consommation pour façonner des golfs, des bouteilles en plastiques, des textiles à tout va, une offre d'aliments toute l'année en tout endroit.. .  Voila, à méditer pour ton/notre quotidien.

On passe à la suivante (allez encore trois et c'est fini), faites une pause (prends un YOP, non déconnez pas les gars) et on y retourne.

 

7. L'appauvrissement de la couche d'Ozone:  Ozone 1

1.L'explication:

L’ozone de la Stratosphère (c'est un exploit stratosphérique!) désigne la couche de l’atmosphère comprise entre 20 et 50 km d’altitude. En filtrant 97% des rayonnements ultraviolets UV solaires, cette couche protège les êtres vivants, une surexposition aux UV pouvant avoir des effets néfastes sur la santé humaine (nous cramer en gros, plus cancers) et sur les végétaux (cramés aussi). Garantir l’intégrité de la couche d’ozone constitue donc un enjeu majeur, son amincissement excessif, voire sa disparition dans certaines zones, pouvant avoir de lourdes conséquences sur l’homme et sur les écosystèmes.

A- L’ozone
L'ozone est un gaz dont la molécule triatomique est formée de trois atomes d'oxygène et dont la formule chimique est.... O3, bravo! C'est une variété de l'oxygène bien moins stable que le dioxygène O2. Il est aussi présent dans les basses couches de l'atmosphère (la troposphère) où il agresse le système respiratoire des animaux et peut brûler les végétaux les plus sensibles, à ne pas confondre donc: D'un côté, haute altitude protecteur contre les UV, de l'autre basse altitude, polluant.

B- Le protocole de Montréal
Le protocole de Montréal est un accord international entré en vigueur en 1989, avec application en 1993. Ce protocole impose la suppression de l'utilisation des CFC (gaz fluorés dit chlorofluorocarbures) et autres substances appauvrissant la couche d'ozone comme les HCFC. Les (H)CFC sont contenus dans les fluides frigorigènes, des frigos ou réfrigérateur par ex. En 2009 (
20 ans après quand même^^), ces gaz sont définitivement supprimés, à l'exception de quantités très minimes et indispensables (utilisation en médecine). En 2016 sont ajoutés les HFC, qui n'ont pas de risque pour l'ozone mais sont de forts GES.

B- Le "trou" dans la couche d’ozone
Cette appellation désigne une région de la couche d’ozone stratosphérique qui a diminué en épaisseur de plus de 50 %. Le premier trou apparaît et disparaît au rythme des saisons (formation au Printemps et disparition à l’Automne), au niveau de l'Arctique et l'Antarctique. Avec la réduction en Antarctique, à priori dû au protocole, nous semblons être sur la voie qui nous permettra de rester à l'intérieur de cette limite. Cependant, les effets des CFC produits ces dernières années se feront encore sentir dans 60 ans
(effet cocote minute encore une fois).

2.Seuil fixé:

L'épaisseur de la couche, non pas dû au gros caca du chiard durant la nuit, mais à travers la mesure de la concentration de l'ozone stratosphérique, en unité Dobson (DU). Dawson? Limite fixée à 95% de son niveau préindustriel. Alors que cette limite a été transgressée dans les années 1980, les tendances s'inversent depuis, et l'épaisseur moyenne de la couche d'ozone s'accroit progressivement. Dans le même temps, selon l’Organisation météorologique mondiale, les observations de la couche montrent que dans certaines parties de la stratosphère, la couche d’ozone s’est rétablie à un rythme de 1 à 3% par décennie depuis l’an 2000 (c'est long). Selon les projections, la couche d’ozone au-dessus de l’hémisphère nord et des latitudes moyennes devrait complètement se rétablir d’ici 2030, la couche d’ozone au-dessus de l’hémisphère sud dans les années 2050. Voyez un peu ici le temps de rééquilibre 'naturel' après un dérèglement.. ça laisse à réfléchir sur l'urgence d'agir pour les autres limites.  

>>Cette limite qu'est l'appauvrissement de la couche d'ozone a été dépassée, et est en cours de rétroaction.

3.L'exemple:

Elle en est un en elle-même! Signer des accords internationaux rapidement, à la hauteur des enjeux associés. Signatures, engagements percutants, objectifs chiffrés, échéances en phase et actions immédiates, suivis et justice s'il le faut, papier, crayon, café, rideau!! Quand l'Homme veut, il peut.

 

8. L'augmentation des aérosols dans l'atmosphère:  Aerosol

1.L'explication:

Les Aérosols désignent des particules fines en suspension dans l’air, de forme solide (poussières) ou liquide (pluie fine), de nature organique (suie) ou minérale (roche érodée). La grande majorité d’entre elles sont d’origine naturelle (éruptions volcaniques, tempêtes de sable, etc.) mais elles peuvent également résulter des activités humaines (aérosols primaires) ou de transformations physico-chimiques dans l’atmosphère (aérosols secondaires).

Depuis l’ère préindustrielle, les activités humaines ont doublé la concentration atmosphérique globale de la plupart des aérosols.

Les particules d'aérosol dans l'atmosphère ont deux impacts:

  • Un impact sur la santé humaine: de par leur faible dimension, les aérosols peuvent pénétrer l’appareil respiratoire et présenter des effets néfastes pour la santé à court et à long termes (les allergies, qui sont en constante augmentation, problèmes respiratoires, pollution de l'air..). Chaque année, dans le monde, les aérosols provoquent environ 800 000 décès prématurés.
  • Un impact sur les systèmes de circulation atmosphérique mondiale (ex: la mousson!): Certains aérosols produisent des nuages qui refroidissent la Terre en réfléchissant la lumière du soleil vers l'espace, tandis que d'autres, comme la suie / poussières, produisent des nuages minces dans la stratosphère qui se comportent comme une serre, réchauffant la Terre.


2.Seuil fixé:

La limite est appréhendée par l'épaisseur optique de l'aérosol (ou taux d'opacité de l'atmosphère due aux aérosols, plus simple, on y voit / on y voit plus). La mousson sud-asiatique est utilisée comme étude de cas. L'épaisseur optique des aérosols sur le sous-continent indien est de 0,25. Le seuil régional prévoit que l'épaisseur optique des aérosols provoquant un réchauffement soit inférieure à 10% de l'épaisseur optique totale des aérosols. En 2015, l’épaisseur optique des aérosols mesurée en Asie du Sud-Est est 0,30.

>>Cette limite qu'est l'augmentation des aérosols dans l'atmosphère est en cours d'étude pour fixer une limite globale.

3.L'exemple:

Cas ampleur pm10 fr

Episode de Pollutions en France ces dernières années, dû aux Aérosols

En France, quatre principaux secteurs d’activités se partagent les émissions de particules dites PM10 et PM2.5 (particules fines de diamètre inférieur à 2.5 et 10 µm pour l'explication):

  • Secteur résidentiel et tertiaire (du fait de la combustion du bois majoritairement)
  • Activités agricoles (épandage, stockage d’effluents, remise en suspension lors des labours, brûlage)
  • Transports
  • Industrie

Leurs émissions ont diminué, au total, de 41  % sur la période 2000-2017 suite aux progrès réalisés dans tous les secteurs d’activités (perfectionnement des techniques de dépoussiérage dans l’industrie, amélioration des performances des installations de chauffage au bois, etc.).

A noter que la Qualité de l'air est devenu la première cause de mortalité au monde.. Que ce soit en intérieur (logements des habitants) ou en extérieur (Rues, Atmosphère), les sujets sont de plus en plus préoccupants. Mais nous connaissances les causes ET les solutions, il n'y a plus qu'à.. ajuster.

9. L'introduction d'entités nouvelles dans la biosphère: Produits chimiques

1.L'explication:

De quoi parlons-nous?? Des entités nouvelles (des produits), anthropiques (issues de l'homme), polluantes (substances toxiques), introduites dans la biosphère terrestre (sol, air, eau), et dont on ne connait pas encore les effets néfastes. HA !! ^^

Des exemples de ces entités?? Oui madame:

  • Produits chimiques (médecine, bâtiments, herbicides >  La France est le premier utilisateur d’herbicides en Europe avec près de 30 000 tonnes vendues en 2017)
  • Métaux lourds (présent naturellement mais nocif sous forme extraite)
  • Produits industriels (nanomatériaux, cosmétiques)
  • Matières radioactives (stock de déchets radioactifs à vie longue en France en 2020: 140 000m3. Durée de vie? Très très longue)
  • Polymères plastiques (emballages, bouteilles, tout type de produits du quotidien)
  • Polluants synthétiques (Nylon, polyester et élasthanne produites à partir de pétrole, des procédés industriels extrêmement polluants)
  • etc... etc..

Les auteurs de l’étude évaluent que, aujourd'hui, il y a plus de 100.000 substances de ce type dans le commerce mondial. Ajouté a une "intensification chimique" en raison de l'augmentation rapide de la production mondiale de produits chimiques, le problème est à élargir à la distribution, dans le monde entier, des produits chimiques ou des biens de consommation, et l'importance du commerce mondial de déchets chimiques.

Ces composés peuvent avoir des effets potentiellement irréversibles sur les organismes vivants et sur l'environnement physique, en affectant les processus atmosphériques et le climat. Par exemple des effets d'une fertilité réduite et le potentiel de dommages génétiques permanents (les perturbateurs endocriniens ça vous parle?), qui peuvent avoir des effets graves sur les écosystèmes, même si éloignés de la source de la pollution. Les composés organiques persistants ont provoqué des réductions spectaculaires des populations d'oiseaux et altéré la reproduction et le développement des mammifères marins. Il existe de nombreux exemples d'effets additifs et synergiques de ces composés, mais ceux-ci sont encore mal compris scientifiquement. Enfin, ce sont malheureusement souvent des composés à vie longue... donc présent longtemps dans la nature.

2.Seuil fixé:

Malgré les avancées de la recherche, aucune analyse n’a permis à ce stade de déterminer un seuil critique caractérisant la limite dans son ensemble. Des actions de prévention sont menées notamment via la chimie verte. L’objectif est de mieux comprendre et de surveiller les processus vitaux de la planète pour détecter au plus vite les effets perturbateurs de ces nouvelles substances sur l’homme et l’environnement.

>>Cette limite qu'est l'introduction de nouvelles entités dans la biosphère est en cours d'étude pour fixer une limite globale.

3.L'exemple:

Plastique monde lp 8

Répartition des microplastiques présent dans les océans, par origine

Chaque année, entre 5 et 13 millions de tonnes de déchets plastiques sont rejetés dans les mers du monde. 80 % proviennent de la terre et 20 % des activités maritimes. Les sources des déchets terrestres sont multiples : déchets urbains, tourisme, décharges illégales, produits cosmétiques, fibres de polyester et acryliques. La moitié des déchets retrouvés sur les plages européennes sont des plastiques à usage unique : bouteilles, capsules, couvercles, mégots de cigarette, bâtonnets de coton-tige, sachets de chips, papiers de bonbons, objets sanitaires, sacs en plastique, couverts, pailles, etc.

Les déchets plastiques sont déversés dans les océans le plus souvent par les égouts ou les rivières. Ils peuvent également être liés à des phénomènes naturels (tempête, tsunami, crue, etc.). Sous forme de microplastiques, ils sont des minuscules particules de plastique ayant une taille inférieure à 5 millimètres.

Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), les microplastiques primaires proviennent de la dégradation des textiles (35 %), de la dégradation des pneus (28 %), des poussières urbaines (24 %), ou ont été ajoutés intentionnellement aux produits (agents de lavage dans des détergents, microbilles des cosmétiques, etc.). Egalement des microplastiques secondaires qui sont le résultat de macroplastiques qui se répandent en mer (via le tourisme, la pêche, l’industrie de démantèlement des navires, etc.) et se dégradent lentement en petits fragments sous l’effet des courants marins et des UV notamment.

Entre 1950 et 2017, la production mondiale de matières plastiques n’a cessé d’augmenter:

  • 1950: 1,5 million de tonnes, soit 0,6 kg/habitant
  • 2017: .... 350 millions de tonnes, soit 46 kg/habitant.

Et voici comment sont traités nos déchets plastiques collectés (échelle monde, oui oui échelle monde car on en envoi une bonne partie à l'autre bout du globe):

  • 15% sont recyclés
  • 25 % sont incinérés (brulés)
  • 60% sont mis en décharge.. Voila!!

 

5. Récap et état des lieux:   (pour les fainéants ou les malins qui ont sauté le chapitre 4)

Alors qu'est ce que ça donne TOUT CE PAVE en une image:

Planetary boundary 1 1024

Source: http://masterofthebogus.blogspot.com/

On est limite limite sans jeu de mots. Sur 9 limites, 3 sont dépassées, 3 sont en risque croissant de dépassement, 1 en régression, et 2 sont en cours de calculs (ne veut pas dire qu'on les dépasse pas). Alors que cela signifie?? Est ce grave docteur?!

L'évolution depuis l'ère Homo Sapiens:

  • 1800: RAS
  • 1950: 1 limite dépassée > Erosion de la Biodiversité, dû principalement à la colonisation du monde entier par l'homme
  • 1990: 2 limites dépassées + 1 proche > Erosion de la Biodiv, Atteinte Couche d'Ozone, Perturbation cycles N/P (proche)
  • 2015: 3 limites dépassées + 3 proches > Erosion de la Biodiv, Perturbation des cycles N/P, Changement climatique
  • 2030: ..... Et bé ça dépends de nous mon cher Watson!

 

6. Bluff ou pas Bluff:    71ekqrbmcgl ux385   

S'il suscite parfois de nombreux débats, le concept des limites planétaires est aujourd'hui reconnu et adopté aux niveaux européen (Agence Environnement, Commission européenne) et international (notamment par les Nations Unies), donc plutôt par des entités solides et expertes sur le sujet. L'important ici, c'est que l'on se base exclusivement sur des données scientifiques..

Durant l'Antiquité, on se fiait aux mythes, Dieux & Déesses imaginaires, Au moyen âge, ce fut les religions. Aujourd'hui, l'homme peut se baser sur des données scientifiques, réelles, issues de notre savoir, de nos recherches/études/chiffres/observations/technologies..

Les experts s'accordent à dire qu'ils ne connaissent pas encore tous les seuils, l'état de chaque limite, ils l'avouent!! Il faut du temps pour récolter des données exhaustives (imaginez un bilan de l'état de la Biodiversité mondiale par ex, le nombre d'espèces, leurs interactions etc... c'est énorme!). C'est long et fastidieux, mais jamais autant de chercheurs n'avaient intégrés un seul domaine de recherche qu'est celui de l'état de notre planète actuelle.

C'est pourquoi les seuils de chaque limite sont difficiles à localiser, car le système terrestre est.... complexe. Donc, au lieu de définir la valeur de seuil, l’étude établit une plage et le seuil est supposé s’y trouver. La limite inférieure de cette plage est définie comme le seuil, comme ça pas de risque!!! Par conséquent, il définit un espace sûr, tant que nous sommes en dessous de la Limite. Si la frontière est franchie, nous entrons dans une zone de danger.

Une zone de danger?? Ces seuils fixés sont aussi appelés point de basculement climatologique, c.a.d la valeur à laquelle un très faible accroissement de la variable de contrôle (ex le CO2) produit un changement important, voire catastrophique, de la variable de réponse (réchauffement global). La goutte d'eau qui fait déborder le vase comme ON DIRAIT.

Donc, pour répondre à ta question, OUI c'est préoccupant, d'autant plus que ces neufs limites sont liées et dépendent les unes des autres. WHUUUUUUAAA Smiley Peur bleue

 

7. Effet Systémique:

"Bon, on a vu qu'il y avait neuf limites, OK. Si on en dépasse une, juste une, il en reste quand même 8 derrière pour tenir la baraque, non? Pas si grave? Où on priorise sur une, le fameux 80% des problèmes causés par 20% des causes, haha... non?"

Pas tout à fait. Les auteurs insistent sur un point qui est la dimension systémique des limites planétaires, c'est à dire l'interaction entres elles. Par exemple, on a vu que l'acidité des océans (Limite 5) est causé en partie par l'excédent de C02 dans l'atmosphère, la perte de la Biodiversité (Limite 2) est en partie liée à l'augmentation de la température globale de l'atmosphère et des océans, tout comme le cycle de l'eau douce (Limite 6) perturbé par le Réchauffement climatique. La pollution chimique (Limite 9), quant à elle, agit comme une variable lente qui peut avoir des répercussions sur la limite Erosion de la Biodiv. en réduisant l’abondance des espèces et donc, en augmentant potentiellement la vulnérabilité des organismes à d’autres menaces (changement climatique). Elle interagit également avec la limite Changement climatique par les rejets de mercure dans l’environnement.. etc... etc..

Spirale

Donc en fait, tout est lié et interdépendant.. les impacts causés par le dépassement d'une limite se propagera aux autres entités.

Y en a t'il une plus influente?! Oui, Oui et Oui.

Les limites 1.Changement climatique et 2.Erosion de la biodiversité sont les deux limites fondamentales. Si elles sont dépassées de manière substantielle et persistante, viendraient entraîner le système terrestre vers un nouvel état destructeur, si non pour la planète, au moins pour ses habitants.

Enfin, un autre point, rappelons l'effet COCOTE MINUTE: l'inertie des systèmes naturels. Par exemple, même si les émissions mondiales de gaz à effet de serre s’interrompaient demain, la concentration de ces gaz déjà émis dans l’atmosphère va continuer à faire effet (sans jeu de mots) et pourrait suffire à perturber durablement le climat. Le maintient du système Terre dépend donc aussi de la durée pendant laquelle ces limites seraient dépassées (rappel, déjà le cas pour 3, plus 3 très proches).
 

8. 'Alors quoi faire?':   D petites personnes point d interrogation vert masculin 35704750

En général, quand vous avez un doute, par exemple quand vous allez aux champignons (aux champignons mes préférés!), si vous trouvez de beaux spécimens mais n'êtes pas sûr qu'ils soient comestibles, quelle est votre réaction? Dans le doute, j'y vais pas, je ne les mange pas.

Et bé pour l'Environnement c'est pareil!! On a trop souvent fait l'erreur, on est pas sûr de l'impact de notre activité, donc dans le doute bé on y va hein. Elle est là l'erreur, on attend d'être le nez dans la merde (the nose on the shit), sauf que là c'est notre survie qui est en jeu.

Si on ne veut pas la reproduire, dans le doute, mettons en place les actions pour rester dans les limites terrestres, en attendant que les scientifiques affinent les seuils et grandeurs. Tirons les leçons des erreurs antérieures, investissons dans la science pour mieux comprendre et contrôler les processus vitaux du système terrestre, pour être en mesure de détecter les effets perturbateurs des nouvelles entités le plus tôt possible.

 

Alors pour les solutions, on va tenter de donner les 9 leviers majeurs, car l'article déjà dense:

1. On réduit sa dépendance aux énergies fossiles.

  • Un chiffre: 20% de la Population (les plus riches, majorité occidentaux) émet 70% des Gaz à effets de serre
  • Un exemple: On passe aux transports doux ET agréables (vélo, marche, transports en communs), on passe chez un fournisseur d'Enr locales, on réduit sa consommation énergétique (multiprises On/Off, retour aux équipements non électriques), on switch ses produits cosmétiques chimiques pour du Naturel..
  • Limites planétaires concernées:  Eau douce 1 Oceans Rc logo Biodiv

2. On ajuste son Alimentation, favorisant les agriculteurs du coin, des cultures respectueuses de la Biodiversité de sa région, un commerce équitable.

  • Un chiffre (ici Des Chiffres): L'Agriculture est responsable de: 20% des GES, 30% de la perte de Biodiversité,  90% et 60% des perturbations des cycles Azote et Phosphore, 60% de la déforestation via l'élevage, 70% de la consommation d'eau douce...
  • Un exemple: Fini les Super U et autres Monstres qui nous excitent, bienvenu les marchés du Samedi matin, Les AMAPs, les boutiques VRAC, le Bio, les AOP.. on réduit sa part de viande (rouge puis blanche), on regarde les calendriers de saisons des légumes/fruits ET poissons.
  • Limites planétaires concernées:  Eau douce 1 Oceans Rc logo Foret Cycle n p Aerosol Biodiv Produits chimiques          

3. On devient Consomm'acteur, en privilégiant les produits locaux, made in France (ou UE), issus des commerces de proximité.

  • Un chiffre: 100 milliards de pièce textiles/an, dont 1/3 d'invendus, 1/4 seulement de recyclés. La Mode est le 2eme pollueur d'eau douce.
  • Un exemple: Fini les fringues de loin, les adidas H&M etc.., bonjour les vêtements éco-responsables, fabrication locale, les secondes mains, les friperies.
  • Limites planétaires concernées: Eau douce 1  Oceans Rc logo Foret Cycle n p Aerosol Biodiv Produits chimiques

4. On devient Sobre et Libre, en se détachant de ses biens, limitant ses achats neufs au strict nécessaire, promouvant la sobriété et la liberté (et son porte monnaie!).

  • Un chiffre: L'ensemble des équipements d'une maison française pèse en moyenne 2,5 tonnes (soit 45 tonnes de matières premières pour les fabriquer)
  • Un exemple: On tri ses affaires (chez soit, stockées chez ses parents), on donne à des assos (Emaus, relais, ressourceries), on répare au lieu de jeter (repair' café), on réutilise/échange/troc (le bon coin, friperie en ligne, vide grenier, ...). On se lance le défi 1 an sans un achat neuf (informez vos proches pour éviter la gêne lors de cadeaux)
  • Limites planétaires concernées: Eau douce 1 Oceans Rc logo Foret Aerosol Biodiv Produits chimiques

5. On prend conscience de la Rareté de l'eau et la sauvegardons

  • Un chiffre: 96% de notre consommation d'eau est non visible..
  • Un exemple: On réduit l'achat de vêtements neuf, finit les bouteilles plastiques (Eau, Coca..), ajuste notre conso d'eau du quotidien (douche 3min, WC économe, vaisselle efficiente..), récupère les Eaux Pluviales, Alimentation de saison (limite mais, soja, riz), réutilise le Papier, réduit la conso de minerais rares (technologies, bijoux)
  • Limites planétaires concernées: Eau douce 1 Oceans Rc logo Foret Cycle n p  Biodiv Produits chimiques

6. On réduit son Empreinte numérique, cela vous ouvrira à d'autres loisirs, et protégera vos yeux/cerveau et vos relations quoditienes.

  • Un chiffre: Si le numérique était un pays, il serait le 2eme plus énergivore..
  • Un exemple: On réduit les streaming (vs un bon livre), on réduit le partage de vidéos/gif/liens.. (vs un  bon vieux coup de fil), on supprime toutes ses données stockées inutilement sur la toile (blog, drive, sauvegarde Whatsapp, albums souvenirs, boite mailsss..)
  • Limites planétaires concernées: Eau douce 1 Ozone 1 Oceans Rc logo   Biodiv Produits chimiques

7. On prend soin de Soit et des autres, en retrouvant un rythme plus soutenable, prenant le temps d'échanger, d'aider les plus démunis.

  • Un chiffre: 94% des Français ont envie d'agir pour la société, seul 20% le font...
  • Un exemple: On rejoins une association à but social (intégration de réfugiés, café auprès de Sdf, ...), on pratique la méditation, réduit ses heures de travail (80%, charge), laisse des temps libres dans son agenda, vivre l'instant présent.
  • Limites planétaires concernées:   Oceans Rc logo Biodiv

8. On pratique le Tourisme responsable et réduit son Empreinte environnementale.

  • Un chiffre:Sur 164 millions de passagers aériens français en 2017, 50% volent vers des destinations atteignables en train de nuit
  • Un exemple: On favorise les transports doux ET agréables (vélo, marche, transports en communs), choisit des initiatives éco (sites protégés, hébergements labellisés), joint le repos à l'entre aide et la découverte (Séjour volontariat, dormir chez l'habitant, Wwoofing..).
  • Limites planétaires concernées: Eau douce 1 Ozone 1 Oceans Rc logo Foret  Biodiv

9. On réduit nos Empreinte toxique et retrouve une milieu sain.

  • Un chiffre: 80% des déchets marins sont d'origine terrestre
  • Un exemple: On évite les systèmes réfrigérants inutiles (clim maison/voiture), les bombes aérosols (produits beauté, entretiens..), les solvants (peintures, vernis, ..), les herbicides, les perturbateurs endocriniens (contraception, médicaments..), favorise les Enr (vs Nucléaire). En fin de vie, on demande conseil pour trier efficacement. 
  • Limites planétaires concernées:  Eau douce 1 Ozone 1 Aerosol Biodiv Produits chimiques

 

7. Conclusion:

Nous avons atteint un point où la Perte de glace estivale en Mer polaire est presque certainement irréversible. Ceci est un exemple de seuil bien défini au-dessus duquel un mécanisme naturel peut emballer la machine Terre.. 

Nous connaissons à ce jour le Réchauffement climatique, qui est une réalité et dont nous prenons conscience, petit à petit. Mais le petit-à-petit doit passer à un changement conséquent, efficace, assumé et en phase avec nos actes. Nous avons des rapports poussés à notre disposition, des études à l'échelle mondiale, un corps de chercheurs qui diagnostiquent l'état de santé de notre Terre.

C'est une chance. Il nous faut maintenant assumer nos responsabilités, nous sommes parti dans une mauvaise direction, à nous d'ajuster la mire, il est encore temps..

Combien? Entre 5 ans et 10 ans au plus pour avoir changé notre façon de vivre (l'infinitif passé ici est considérable, ce n'est pas 10 ans pour décider de changer, c'est 10 ans pour acquérir un nouvel ordre mondial, où la croissance n'est plus reine par exemple).

Ce Réchauffement climatique est un combat, mais nous avons vu aussi que d'autres critères sont à inclure, pour s'offrir un futur.. vivable. Les océans, les Forêts, les terres, le cycle de l'eau, les êtres vivants... le système Terre est complexe, et tant mieux, sinon il n'y aurait pas de vie.

Il s'agit ici d'éviter la sixième extinction de masse, qui est déjà en cours. Mais il y a de l'autre côté un plus commun, un bien-être global, harmonieux, plus juste.

Des études montrent que la non transgression de ces neuf frontières et étroitement liée, à contrario, à des fondements sociaux, suivants:
-Paix et Justice
-Voie Politique
-Egalité sociale
-Egalité des genres
-Energie, l'eau, la nourriture, logement
-La cohésion, Revenu et Travail
-La santé, l'éducation

Ajustons profondément notre mode de vie, à commercer par les 10 points précédents par exemple. Approfondissons dans la science et la recherche, signons des traités communs comme celui pour la Couche d'ozone, avec actions immédiates et à la hauteur des enjeux (On l'a vu, le temps de guérison est long).

 

"Nous avons bien plus à gagner qu'à y perdre". Et ça commence dès à présent.

Roméo
 
 
-Réflexes du mois:
 
1.Un peu de lecture:  Sapiens, Une brève histoire de l'humanité - Yuval Noah Harari   >> De quoi prendre un putain de recul sur notre ère, notre toute petite époque, là où nous pouvons aller.
 
2.Un engagement: Après le déconfinement, prendre le réflexe de s'approvisionner dans des commerces de proximité >> Fini les Franchises et Grandes Surfaces. Uniquement des produits locaux, de qualité, de saison, de la convivialité. Un site:  https://www.petitscommerces.fr/
 
3. S'appliquer les 9 points exemplaire ci dessus  >> sous un an
 
 
-Les Sources:
 
  • Rapport de synthèse de l’édition 2019 du rapport sur l’environnement en France
  • http://horizon2060.com/qui-sommes-nous/
  • https://ree.developpement-durable.gouv.fr/themes/defis-environnementaux/limites-planetaires >>> Fortement inspiré de
  • WWF - Déforestation importée. Arrêtons de scier la branche!
  • Planetary boundaries: Guiding human development on a changing planet
  • Supplementary Materials - Planetary boundaries : Guiding human development on a changing planet
  • https://www.ecologyandsociety.org/vol14/iss2/art32/#
  • https://waterfootprint.org/media/downloads/Report16Vol1.pdf#
  • Bilan de la qualité de l’air extérieur en France en 2017
  • CCAV
  • Graphique Kate Raworth economist

Commentaires

  • Delgado Irène
    • 1. Delgado Irène Le 15/05/2021
    Bonjour à tous .
    Je viens simplement par se message porté à l'attention de tous que la seule et meilleur structure m'ayant accordé un prêt en 48h c'est m.a.c.i.finance , une équipes dynamique et très réactifs en plus de ça ils sont moins coûteux en se qui concerne les frais me revenant , je vous recommande vivement cette structure qui saura vous aider dans tout vos différents besoins financier et cela en 48h ,ci-dessous leurs contacts :
    -Téléphone- WhatsApp : +33756967286
    - E-mail : maci.finance@outlook.fr

    Faite leurs simplement confiance et vous finissez avec votre mauvaises situation financière merci et bravos à toutes l'équipe de m.a.c.i.finance !!

Ajouter un commentaire

 
×